define( 'AUTOSAVE_INTERVAL', 300 ); define( 'WP_POST_REVISIONS', 5 ); define( 'EMPTY_TRASH_DAYS', 7 ); define( 'WP_CRON_LOCK_TIMEOUT', 120 ); herbeapuce.com | Réactions-Traitements | Comprendre l'herbe à la puce et la combattre! (sumac vénéneux, toxicodendron)

Réactions-Traitements

Réactions

Ce qui suit, nous le savons tous, alors je serai bref. L’ contenu dans l’ (et ses autres plantes cousines infernales) cause une douloureuse irritation de la peau, bref, une violente dermatite. Les symptômes suivants apparaissent dans les 24 à 48 heures après un contact avec la sève de la plante : démangeaison, rougeur, cloques et, dans des cas plus graves, plaies suintantes. Les cloques peuvent se crever et devenir des lésions enflammées qui suintent, pour finalement s’assécher et se cicatriser. Les symptômes, qui varient grandement selon le niveau d’empoisonnement de la peau, disparaissent habituellement en une à deux semaines.

Rassurons-nous, la dermatite n’est pas transmissible à un autre individu par le simple contact des plaies. Les éruptions cutanées se répandent par uniquement par contact avec la sève de la plante. Toutefois, la dermatite peut se propager par grattage, car l’urushiol demeure sous les ongles pendant plusieurs jours si un nettoyage au savon attentif n’est pas effectué.

Réaction typique à l'urushiol. Photo de Jovino, sur Flicker.

Réaction typique à l’urushiol de l’herbe à la puce. Photo de Jovino, sur Flicker.

Réaction très vive à l'herbe à la puce avec rougeurs et cloques. Photo : Etereve

Réaction très vive à l’herbe à la puce avec rougeurs et cloques. Photo : Etereve

Réaction à l'herbe à la puce : cloques et rougeurs.

Réaction à l’herbe à la puce : cloques et rougeurs.


Lavage

Dès que l’on croit avoir été en contact avec la sève de l’herbe à la puce, il faut laver avec soin la peau avec du savon et de l’eau froide. Il faut le faire rapidement car l’urushiol pénètre la peau en moins de 5 minutes. Éviter l’eau chaude car elle dilate les pores de l’épiderme et permet à la résine de pénétrer encore plus profondément dans l’épiderme. Le lavage au savon empêchera la propagation du poison aux parties non contaminées du corps. On peut remplacer le savon par du vinaigre ou de l’alcool. Laver les vêtements et les objets contaminés plusieurs fois à l’eau chaude savonneuse. Les animaux de compagnie qui ont été contaminés doivent aussi être lavés à l’eau et au savon.


Compresses

Pour calmer la démangeaison, les compresses représentent un traitement simple et abordable. De simples compresses d’eau fraîche pendant 15 à 30 minutes. Des compresses composées d’une moitié d’eau et d’une moitié de lait avec des glaçons, appliquées plusieurs fois par jour pendant 2 ou 3 jours. Des compresses à partir de bicarbonate de soude ou d’acétate d’aluminium telle la poudre Burosol.


Bains tièdes

Si la réaction allergique s’étend sur plusieurs parties du corps, des bains tièdes peuvent aussi atténuer la démangeaison. Voici ce qu’on peut ajouter à l’eau du bain : 1 tasse (250 ml) de bicarbonate de soude; 1 tasse (250 ml) de farine d’avoine ; de la poudre Aveeno, un produit commercial à base d’avoine; 1 cuillère à thé (5 ml) cristaux de permanganate de potassium, pas plus sinon il assèchera trop la peau.


Soulagements

Une fois la peau sèche, l’application de lotion calamine (liquide rose antiseptique) procure également un soulagement. Il est préférable d’utiliser cette dernière, puisque certaines personnes réagissent à la lotion Caladryl. Toutefois, son résidu sec sur la peau s’avère peu esthétique et agaçant.

Alcool à friction pour désinfecter et assécher les plaies. Copyright http://labdelon.com

Alcool à friction pour désinfecter et assécher les plaies d’herbe à la puce. Copyright http://labdelon.com

Alcool à friction

Certains médicaments en vente libre en pharmacie peuvent soulager mais il est conseillé de consulter un pharmacien. Mon traitement pour soulager les démangeaisons et assécher les plaies : l’application d’alcool à friction en massant pour faire pénétrer l’alcool dans l’épiderme. C’est le traitement le plus simple et abordable que je connaisse et il me permet parfois d’éviter les crèmes corticostéroïdes topiques. L’alcool, plutôt agressif pour la peau, n’est toutefois pas indiqué pour le traitement chez les enfants.

Antihistaminiques

Pour atténuer la réaction allergique, on conseille la prise d’antihistaminiques, tel le Benadryl, souvent utilisés pour le rhume des foins. S’ils sont pris peu de temps après le contact avec l’herbe à la puce et maintenus pendant deux ou trois jours, ils aident à réduire l’intensité de la réaction allergique.

Crèmes corticostéroïdes

On peut aussi avoir recours aux crèmes corticostéroïdes topiques (cortisone appliquée sur les plaies) ou, dans les cas graves, aux corticostéroïdes par voie orale. Attention, la crème de cortisone appliquée régulièrement amincit l’épiderme et rend ainsi la peau plus fragile. Les crèmes corticostéroïdes doivent être achetées avec une ordonnance, nécessitant une visite chez le médecin. Pour les enfants, une crème à l’hydrocortisone, plus douce que la cortisone, est plus adéquate et est disponible en vente libre en pharmacie.

Aloe vera

La gelée d’aloe vera appliquée sur les plaies fera diminuer les démangeaisons puis stimulera la guérison. Lisez-en plus dans cette autre page Aloe vera contre herbe à la puce.


 

Après plusieurs jours, les cloques jaunissantes doivent être crevées.

Après plusieurs jours, les cloques jaunissantes doivent être crevées.

Éviter l’infection

Après environ une semaine de réaction allergique « active » à l’herbe à la puce, le liquide contenu dans les cloques les plus grosses devient beige-jaunâtre. À ce moment, une légère infection peut avoir lieu. Dans ce cas, la chair entourant la cloque rougit et c’est le signe que le corps se défend contre l’infection. Il faut crever les cloques et les vider de ce liquide. Une fois vidées, les cloques sécheront rapidement et l’épiderme guérira.


Vers la guérison

La plupart du temps, les cloques finissent par sécher d’elles-mêmes graduellement après 5 à 10 jours. Ensuite, la peau affectée par les cloques se détache peu à peu et l’épiderme se reforme. La plaie aura bientôt disparu.

Après quelques jours les cloques sèchent graduellement.

Après quelques jours les cloques sèchent graduellement.

La peau affectée par les cloques se détache et l'épiderme se reforme.

La peau affectée par les cloques se détache et l’épiderme se reforme.


Vidéos sur les traitements






Ressources sur les traitements

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *